Certaines pathologies peuvent être
traitées

Diplômée de l'université Lyon 2 en psychologie clinique, du travail et en analyse de la pratique Chantal Dimier psychologue-psychothérapeute-psychanalyste, reçoit en psychothérapie psychanalytique, et/ou en consultation, des enfants, des adolescents et des adultes, sur rendez-vous.

Par ailleurs, intéressée à partir de sa pratique clinique, en institution dès 1977, puis dans son cabinet en libéral ensuite, à des prises en charge individuelles au moyen de la médiation picturale auprès de patients inscrits dans la psychose grave et / ou l'autisme, privés de la capacité à communiquer par la parole, elle a, par ce dispositif, montré une amélioration ou un achèvement de la construction de leur enveloppe corporelle et psychique.

Sa technique a été présentée, entres autres lieux dans le cadre de la formation continue à l'université de Lyon 2, auprès de professionnels à l'hôpital du Vinatier à Lyon et à l' I.U.F.M., à l'hôpital de Saint-Cyr au Mont-D'Or, auprès de personnels de RASED dans la Loire..., et dans les institutions où elle a exercé en tant que psychanalyste et psychothérapeute.

Des professeurs comme Jean Guillaumin et Jean Bergeret (Lyon) l'ont invitée à continuer sa démarche heuristique. Madame Geneviève Haag (Paris) auprès de laquelle elle partage ses cas cliniques, et les professeurs Bernard Chouvier, René Roussillon... jalonnent son parcours qui s'inscrit dans la lignée des travaux d'Esther Bick et de Didier Anzieu auprès duquel elle a eu le privilège de présenter ses hypothèses heuristiques de doctorat.

L'ouvrage de Marie Dominique Amy intitulé « Autismes et psychanalyses » paru chez Érès en 2014, compte rendu du congrès du CIPPA, fait état de ses avancées théoriques avec la citation de Mme Genviève Haag, qui fait référence à ses travaux cliniques dans les pages 67 et 68.

Le projet de présenter ses travaux cliniques dans l'écriture est à l'étude.